Son parcours: 


C est depuis son berceau que Marylène réveille déjà ses grands frères en chantant. Depuis toute petite, elle a une âme d'artiste et inonde sa famille de spectacles en tout genres. Dès son entrée à l'école secondaire, Marylène passe tout son temps libre entre ses cours de danse, de piano, et l'Académie de musique Victor De Becker à Gembloux, où elle étudie le solfège, le théâtre avec Maria B'Nagy et le chant lyrique et les comédies musicales avec Béatrice Fanté. Grâce à ses professeurs, elle a l'occasion de se produire sur scène à de nombreuses reprises. C'est à cette époque que Marylène développe une grande affinité pour la chanson française et plus particulièrement pour Edith Piaf, qui lui donna davantage l'envie de chanter.


Tiraillée entre l'envie de suivre une carrière artistique et l'envie de défendre les plus démunis à travers le métier d'avocat, Marylène entame finalement des études de droit à l'Université Catholique de Louvain-la-Neuve.  
Parallèlement à ses études, elle fait partie d'une équipe d'improvisation théâtrale universitaire pendant 4 ans, chante dans diverses formations musicales (passant du rock, avec "Hedonism", un groupe de compositions, au blues), continue de suivre des cours de danse et fait partie d'une communauté universitaire organisant une scène ouverte musicale hebdomadaire ("les Lundis de la Guitare"). Elle a également l'opportunité de suivre un cours intensif de comédie musicale au "Cours Florent" à Paris.

Une fois son diplôme en poche, Marylène décide de s'installer à Anvers (Belgique), afin d'y étudier la musique au "Jazz Studio". La découverte du Jazz et de ses dérivés (Bossa nova, funk, soul, blues,...) fut une révélation pour elle. Durant l'été suivant, Marylène a la chance de participer à l'"Umbria jazz festival clinics" en Italie, organisée par l'école internationalement réputée: Berklee College of Music. À cette occasion, elle reçoit le prix " In recognition of outstanding musicianship" parmi les chanteurs.

Cependant, après 6 ans d'études, le temps de rentrer dans la vie active s'impose et Marylène entame son stage d'avocat de 3 ans en droit des étrangers, thématique qui la passionne. Simultanément, Marylène chante dans "Acoustic Association", un projet jazzy-blues acoustique et crée ensuite son propre projet "WHAT THE FUNK!" avec 6 talentueux amis musiciens afin de jouer la musique qui la fait le plus vibrer: le Funk.

En mai 2015, son métier d'avocat en poche, Marylène décide de ne pas poursuivre cette voie et de partir voyager à la découverte de l'Amérique du Nord et du Sud. Après la merveilleuse nature québécoise et la chaleureuse ville de Montréal, elle s'en va découvrir New-York. Eblouie par la richesse culturelle de cette ville, elle y prolonge son séjour et passe l'été à s'épanouir à travers la rencontre d'autres musiciens. Elle n'hésite pas à chanter dès que l'occasion se présente à des jams sessions tels que:   Sugar bar, fondé par Ashford&Simpson, Williamsburg Music Center fondé par Gerry Eastman, Smalls Jazz Club, Fat Cat Jazz Club, Cleopatra's Needle, Jalopy Theatre, Bar Chords, Mezzrow Jazz Club, Rue B & Arturo's. Elle a eu la chance d'assister aux workshops du pianiste Barry Harris ou de Rick Mc Laine au Smalls JazzClub. Elle a enregistré également plusieurs standards de jazz qui lui tiennent à coeur avec le talentueux Contrebassiste Ray Parker
En parcourant les foyers du blues, du jazz et du country en passant par Memphis, New Orleans et Nashville, elle reste fascinée par la découverte de ce pays, où elle séjourne pendant trois mois. 

Désormais bien décidée à poursuivre son chemin dans la musique, c'est en Amérique du sud qu'elle part à la découverte de ses racines et d'un genre musical qui l'envoûte depuis toujours.  

La Colombie a dépassé ses espérances. Cumbia, salsa, son cubano, champeta, porto et ses gaitas, vallenato,...et encore tant d'autres. Elle y a rencontré de merveilleux musiciens et a suivi un cours intensif avec la Chanteuse de folklore colombien Mirabay Montoya Gómez à Medellin.


Après près de deux mois en Colombie, elle a voyagé au Pérou avant d'arriver au Chili retrouver sa famille. A Santiago, elle assiste à un workshop très intéressant sur "La rythmique Dalcroze" à l'Escuela Moderna música y Danza.  Elle est ensuite repartie sur les routes à la découverte de l'Argentine pendant un mois avec son amie Elia Fragione, talentueuse chanteuse rencontrée sur les bancs du Jazz Studio d'Anvers qu'elle ne quitte plus depuis. 


Marylène s'installe ensuite à Buenos Aires pour 3 mois. Dans cette ville en pleine effervescence artistique, elle a eu la chance de suivre des cours de chant avec Martha Millán et Leticia Caramelli. Avec la première, elle étudia la musique populaire argentine (tango et folklore). Avec la deuxième, elle étudia la technique vocale de manière approfondie. Elle a suivi également un workshop sur la musique brésilienne avec Mariana Grisiglione et Cassia Pereira. Parallèlement, elle a travaillé la composition avec la talentueuse auteur-compositeur argentine Florencia Ruiz.


Elle a eu l'immense privilège de rencontrer le virtuose Ricardo Pellican, un des guitaristes argentin phares du jazz manouche, qui l'invita à chanter à deux reprises, lors du Festival Internacional Django Argentina, duquel il est fondateur et organisateur, ainsi que lors d'un concert de "Pellican Jazz Trio" à La dama de Bollini, café-concert historique de Buenos Aires.

Une fois de retour en Belgique, Marylène a suivi des workshops intensifs en chant jazz (AKDT et Jazzcursus à Dworp) avec des musiciens reconnus de la scène jazz belge tels que Barbara Wiernieck, Laurence SatielIgor GehenotAlain Pierre, Maarten Weyler, ainsi que des musiciens étrangers: Serge Lazarevitch (France), John Baboian (Berklee College of music), Justin Binek (UCT Texas) et Kristen Cornwell (Australie). 


Après cet été intensif en jazz, elle et a continué à se former au Jazz auprès de Philippe LaloyMarie-Sophie TalbotGuillaume ViersetOlivier Colette, Toine Thys et à la technique vocale avec son Mentor Fabrice Pillet.  Elle a retrouvé son groupe "What the Funk!", avec lequel elle foulera la scène du Jyva'zikFestival. Parallèlement, elle a élargi son répertoire en multipliant les expériences scéniques et les évènements privés. Elle a notamment partagé des concerts avec Renaud DardenneRenaud CrolsBruno CastelluciMargaux Vranken, Fil Caporali, Igor Gehenot et le The Blue Train Big Band. Elle forme un trio avec le guitariste malgache Joel Rabesolo et Guillaume Malempré, doté d'un répertoire jazz et world, teinté de groove. 


Après un an baignée dans cet univers musical jazz belge et en constante soif d'échanges et d'apprentissage, elle décide de tenter l'examen d'entrée en "chant jazz" au Conservatoire Royal de Bruxelles, qu'elle réussit et entame le cursus avec enthousiasme en septembre 2017. 


Curieuse d'expériences, Marylène tentera sa chance dans l'émission "The voice Belgique" le mardi 30 janvier 2018.